Identifiez-vous :

Mot de passe :


Mot de passe perdu
Nous rejoindre
Retour  l'accueil
 
Le club TSF Le magazine Petites annonces Bonnes adresses Radiomail Schémathèque Je suis perdu
 
Le magazine
Radiofil magazine est le seul magazine français de TSF à proposer 68 pages tous les deux mois.
> Présentation du magazine
> Le dernier magazine
> Anciens numéros de Radiofil magazine
> Anciens numéros du Bulletin de l'AEA
> Anciens numéros du Bulletin de l'AEA 1re série
> Anciens numéros de Rétro-phonia magazine
> Rechercher un article dans le sommaire général
> Articles en téléchargement
 
Navigation
Événements
> Agenda des bourses et expos TSF
> Comptes-rendus de bourses et expos TSF
> Annoncez votre manifestation
Schémathèque, notices, documentation
> Accéder au service
> Contenu des CD et DVD Rétrodocs
La boutique radiofil
> Librairie
> Composants
> CD et DVD-roms
> Boîtes de tubes vides
> Reliures pour le magazine
Téléchargements
> Calcul d'un cadre à deux enroulements
> Articles du magazine
Radiomail
Rétro-forum, le forum des passionnés de TSF
Magazine
> Présentation du magazine
> Le dernier magazine
> Les anciens numéros de Radiofil magazine
Adresses utiles
> Boutiques TSF
> Musées
> Associations et radio-clubs
Sites web sur la TSF
> France
> Europe
> États-Unis
> Autres pays
Qui sommes-nous ?
> Présentation du club
> Trombinoscope
> Tarif des adhésions
> Adhérer en ligne
> Comment nous rejoindre
> Nous contacter
 
 

Présentation
Sommaire du magazine
Sommaire général
Soumettre un article
Téléchargement
Sommaire de Radiofil magazine 89
<< Précédent novembre-décembre 2018
Suivant >>
Couverture magazine
 

Restauration :
Restauration d'un Monoc Chauvin-Arnoux de Pierre Barrat.
L’occasion d’évoquer ce contrôleur universel mythique est le fait que sa remise en état se limite généralement, si toutefois il n’a pas subi de dommages à la suite d’une erreur de manipulation, au remplacement de la pile au mercure d’origine par un circuit remplissant la même fonction.
Le retour du Seeburg SMC2 de Georges Bouchard.
Philippe, propriétaire d’un café-restaurant, m’a proposé un jour de remettre en état son jukebox. Il s’agissait d’un vénérable Seeburg commercialisé entre 1969 et 1972. Celui-ci avait fonctionné jusqu’en 1990 à Chalon-sur-Saône, puis avait été définitivement abandonné. Seeburg Corporation était une société américaine qui concevait et fabriquait du matériel musical automatisé. L’en­treprise a été créée en 1902 à Chicago par Justus P. Seeburg, d’origine suédoise. Elle de­vint un des leaders du marché des jukebox, mais fit faillite en 1979 (Sources : Wikipedia).
Le Solistor de Serge Logez.
Je ne suis absolument pas collectionneur de postes à transistors, mais j’ai découvert, par hasard, ce superbe appareil en excellent état, baptisé d’un nom bien mystérieux : le Solistor. Cette petite merveille m’a séduit et je n’ai pu m’empêcher d’en faire l’acquisition. Il côtoie maintenant mes postes des années vingt et trente… Ça peut paraître anachronique, mais qu’importe. Permet­tez-moi de vous le faire découvrir.

Réalisation :
L'aetherhone ou Thérémin Vox de Thierry Courrier.
L’aetherphone est un instrument de musique inventé dans les années vingt par M. Lev Sergeïe­vich Termen, ingénieur 1 d’origine russe. Cet instrument a la particularité de fonctionner sans contact avec l’exécutant. Lev S. Termen présente son instrument à Vladimir Lénine en 1922 1, qui, immédiatement séduit, en commande six cents exemplaires 2 afin de les répartir sur l’ensemble du territoire soviétique.

Au fil du web :
Au fil du forum de Serge Logez.
Les horloges radio-pilotées
Comme la plupart d’entre vous le savent, le forum de Radiofil, qui est mis à la disposition de tous les amateurs de techniques radio et sonores anciennes, est un haut lieu d’expression et d’échanges courtois et par conséquent une source d’informations toujours très intéressantes, avec la présence régulière de participants étrangers. Nous sélectionnons des sujets que nous estimons être d’un grand intérêt pour nos lecteurs et nous les rapportons dans les lignes de la revue, en pensant en particulier à ceux qui n’ont pas Internet. Dans cette édition, à l’occasion du récent changement d’heure en France métropolitaine, le sujet de la discussion porte sur les horloges radio-pilotées. Le changement est spectaculaire sur celles à aiguilles qui se mettent soudainement à accélérer !

Histoire des techniques :
L'usine de Dreux, fabrication des tubes cathodiques de Serge Marinier, Jacques Desamblanc.
De 1955 aux années 2000, plusieurs usines Philips de fabrication de tubes cathodiques ont existé en Europe. Ce sont les suivantes : Eindhoven en Hollande, Suresnes et Dreux en France, Durham en Grande-Bretagne, Barcelone en Espagne, Monza en Italie, Aix-la-Chapelle en Allemagne, Hranice en Tchéquie et Liebring en Autriche. Depuis l'origine des tubes cathodiques, les évolutions du produit ont toujours permis à ces usines de s'adapter, avec une technologie de base restant la même. Mais avec l'arrivée des écrans plasma puis LCD, le seul moyen de résister encore quelques années était de rester économiquement viable.
Les instruments de musique électroniques de Tony Luzy.
La seconde décennie du 20e siècle
Dans les parties précédentes, nous avons présenté des inventions parfois insolites et revêtant surtout un caractère expérimental, et mis à part pour le Telharmonium, sans application réelle. La seconde décennie du vingtième siècle vit l’avènement d’importants concepts novateurs qui préfigurent le devenir de la musique électronique, notamment l’amplification par tubes et les techniques d’échantillonnage du son. Certains instruments ont eu une destinée commerciale, même si pour la plupart elle fut éphémère.

Le club TSF Le magazine Petites annonces Bonnes adresses Je suis perdu Schémathèque Agenda des manifestations Comptes-rendus Liens Espace adhérents
© Radiofil 2004 - 2018